Actualités
****

La Fédération Française de Psychiatrie exprime son entière solidarité avec le peuple ukrainien et soutient particulièrement le personnel soignant. La Fédération témoigne son soutien aux Ukrainiennes et Ukrainiens dans les épreuves terribles que traverse leur pays. La Fédération condamne fermement l’invasion de l’armée Russe et déplore l’ensemble des conséquences humaines tragiques d’un tel conflit tout comme les destructions délibérées d’infrastructures civiles, notamment des hôpitaux.

Dossiers de la Fédépsychiatrie

Les dossiers de la Fédépsychiatrie, qui ont vocation à s’enrichir au fil du temps, regroupent des sujets sensibles très documentés traitant de l’actualité de la psychiatrie, mais qui, comme l’analyse de livres, ont une intention « culturelle ». Ces dossiers contribuent à regrouper une information élargie souvent disparate, exprimant des points de vue divers parfois largement argumentés afin de ne pas se cantonner à des survols lapidaires. Il s’agit, et la rubrique « Analyses de livres » en est l’expression, de se donner le plaisir de lire et d’y consacrer le temps nécessaire propice à une réflexion posée.

EDITORIAL

USIP, isolement et contention vs huile de friture et déconnexion du Wi-Fi

Courts émois cet été sur les unités de soins intensifs en psychiatrie (USIP). Le communiqué de presse de plusieurs associations, dont la Fédération française de psychiatrie, demande un moratoire et une mission sur ces unités. Dans la rubrique « soins sans consentement, isolement et contention » de ce site, vous trouverez des détails sur ce sujet.

Je concluais l’éditorial de juin en proposant quelques lectures permettant de s’échapper partiellement des vents mauvais qui nous entourent. Aussi, je resterai bref. En fait, le traitement de la maladie mentale dans ses formes les plus sévères devient de plus en plus rébarbatif. Il s’agirait de cantonner certains patients dans des unités spécialisées, sans tenir compte d’une politique de proximité et en arguant une impossibilité de donner des soins efficaces dans les unités d’hospitalisation « classiques ». On ne saurait plus faire. Les savoirs et savoir-faire seraient perdus. Inutile par ailleurs de se poser la bête question de la possibilité pour ces fameuses unités de recruter les compétences médicales ou infirmières nécessaires. Il ne s’agit que de créer des apparences.


Lire l'intégralité

LA FÉDÉRATION EN QUELQUES CHIFFRES

0
années
0
congrès
0
associations
0
syndicats

LA FÉDÉRATION EN QUELQUES CHIFFRES

0
années
0
congrès
0
associations
0
syndicats